Slowplay : L’art de sous-jouer

Technique du slowplay au poker

On dit que le slowplay est arrivé après le bluff dans les techniques utilisées par les joueurs de poker. Au départ, les joueurs avaient plutôt tendances à jouer de manière classique : « j’ai du jeu, je relance, je n’ai rien, donc je couche ». Puis sont apparues des techniques plus avancées.

Certains joueurs ont donc commencé à bluffer leurs adversaires. Une fois que tout le monde se mettaient à bluffer, d’autres joueurs ont inventé le slowplay pour contrer les bluffeurs.

Aujourd’hui nous allons donc détailler cette technique et donner quelques pistes pour jouer correctement avec cette technique sans risquer les mauvaises surprises.

Qu’est-ce que le slowplay?

Le Slowplay est une technique simple qui vise à sous-jouer une main forte, comme une grosse paire. Vous l’aurez compris, le but ultime est de de laisser votre adversaire vous agresser à coup de relances pour faire gonfler le pot.

La position n’apporte pas de gros bénéfices ici, mise à part être le premier de parole, qui peut faciliter la relance de votre adversaire après un check timide de votre part. La réelle condition pour vous est d’avoir un gros jeu.

Pourquoi utiliser le slowplay?

Si votre slowplay fonctionne, le pot va prendre une certaine valeur est cela rend cette technique rentable mais l’un des autres avantages est que votre adversaire aura plus de difficultés à vous lire. En effet, si vous enchaînez différentes techniques comme le bluff, le semi-bluff, le floating-bluff ou encore la check-raise.

Cependant, jouer en slowplay n’est pas obligatoire jusqu’à la river : il faut utiliser cette technique de temps en temps sinon vous allez rapidement vous retrouver en bad-beat. Si vous jouez votre paire d’as avec cette technique, une petite paire peut parfaitement vous battre, tout dépend du board, d’où l’importance de varier votre style de jeu.

Le fait de sous jouer une main permet à vos adversaire de voir un flop ou de checker une grosse blind avec une main litigieuse. Il faut donc, à votre tour, sonder le joueur adverse. Par exemple, jouez en slowplay pré-flop et enchaînez avec un check-raise sur le flop. Tous les cocktails seront bons !

Slowplay : L’art de sous-jouer
5 (100%) 6 votes

Stratégie

Laisser un avis