L’IA au poker : Retour sur Libratus

Libratus 2017 : intelligence artificielle poker

L’intelligence artificielle est le sujet à la mode. Si elle n’était réservée qu’au cinéma et aux romans de science-fiction il y a encore quelques années, elle est aujourd’hui partout et le poker n’y échappe pas. En 2017, Libratus, un programme s’est imposé en Texas Hold’em face à des joueurs professionnels. Retour sur cette épisode.

L’intelligence artificielle et les jeux

Historiquement, l’intelligence artificielle est utilisée depuis des lustres dans les jeux vidéos afin de simuler des comportements humains et intelligents. Par exemple, les jeux de foot et les jeux d’échecs ont fortement développé ces usages.

Si l’intelligence artificielle battait déjà le champion du monde d’échec, Gary Kasparov, en 1996, le poker restait dominé par l’homme. Le poker est en effet un jeu qui repose sur des informations imparfaites car on ne connait pas les cartes de ses adversaires, des inconnues car on ne sait pas quels cartes vont tombées, au contraire des échecs qui est principalement basé sur les probabilités et la capacité des joueurs à anticiper les stratégies de leurs adversaires. Dans le cas du match en Kasparov et Deep Blue, on parle de ce dernier comme une « super-calculateur ». Concrètement, il calcule des probabilités pour prendre des décisions, on dit qu’il est « capable d’évaluer 200 millions de positions par seconde ».

Mais alors, pourquoi avoir attendu près de 20 ans pour adapté une forme d’IA au poker? Tout simplement car il était alors impossible pour une intelligence artificielle de simuler des comportements humains plus développés tels que le bluff.

Le nom de l’IA qui a réalisé cet exploit est Libratus, vainqueur l’an dernier de quatre joueurs professionnels parmi les meilleurs joueurs de Texas Hold’em, la variante la plus populaire du jeu.

Libratus, l’IA qui met tapis des joueurs professionels

Nous sommes donc début 2017 et nous sommes sur le point d’assister à un tournoi de poker en Libratus, intelligence artificielle spécialement développée pour l’occasion et quatre joueurs professionnels : Dong Kim, Jimmy Chou, Jason Les et Daniel McAulay.

Réunis en équipes de deux et durant près de 20 jours, ce tournoi faisait suite à l’échec de 2015 ou Claudico, une autre intelligence artificielle autour du poker, n’avait pas réussi à s’imposer. Par rapport à Claudico, Libratus est beaucoup plus performant:

  • 15 millions d’heures de calculs ont été intégrées contre 2 à 3 millions pour Claudico
  • Libratus dispose d’un algorithme adaptatif c’est à dire qu’il n’a pas de stratégie pré-programmée, au contraire d’une intelligence artificielle comme Deep-Blue par exemple.
  • Libratus s’adapte aux différentes mains et résultats tout au long du tournoi, il est donc capable de prendre en compte les erreurs de ses adversaires et d’identifier des faiblesses qui vont lui permettre de bluffer.

Libratus l’a emporté haut la main après plus de 120 000 mains jouées.

Est-ce que ce type d’IA se répandra en ligne?

Vous l’aurez compris, de nombreux observateurs se sont montrés inquiets quant à l’usage éventuel de ce type d’intelligence aux tables de poker en ligne mais pour l’instant, ce n’est pas d’actualité.

L’intérêt est minime pour les opérateurs car l’objectif est de faire jouer des humains contre des humains et d’ailleurs, cette technologie pourrait bien se révéler trop chère et donc, peu intéressante d’un point de vue business.

En tout cas, le monde change, l’intelligence artificielle est de plus en plus présente et le poker ne fait désormais plus de résistance!

L’IA au poker : Retour sur Libratus
3.7 (73.33%) 3 votes

Dossiers & Actus

Laisser un avis