Gérer la période de rebuy en tournois

Rebuy en tournoi de poker

Les tournois avec rebuys sont aujourd’hui très répandus. Que vous jouiez sur internet ou dans un casino, il est difficile de trouver une salle de poker qui n’en propose pas.

Et pourtant, il fut une époque où cela n’existait pas. Aujourd’hui King of Poker vous propose quelques techniques pour bien gérer les périodes de rebuys, mais avant cela, revenons un petit peu sur l’évolution de cette variante.

L’évolution des tournois avec rebuy

Deux principales raisons expliquent pourquoi ce type de tournois de poker s’est développé et a connu un tel succès.

Pour permettre aux joueurs de jouer plus longtemps

Cela n’a rien d’agréable de se rendre à un tournoi pour en être éjecté trop rapidement, n’est-ce pas?

Pour certains joueurs adeptes des tournois avec rebuy, tant qu’il y a des parties de cash game, être éliminé très tôt n’est pas un problème. Pour un joueur qui ne participe qu’à des tournois, sans jouer en cash-game, c’est désastreux. Le rebuy (ou « recave » en français) lui permet de continuer à jouer tant qu’il est disposé à payer.

Pour constituer un prize-pool plus important

Généralement, en autorisant les rebuys, on double le prize-pool d’un tournoi.

Cela rend le rebuy particulièrement attrayant pour bon nombre de personnes qui préfèrent un buy-in faible mais qui veulent tenter leur chance. La room parvient ainsi à trouver un équilibre entre les joueurs désireux de risquer le minimum et ceux qui sont disposés à prendre davantage de risques.

Fort heureusement, les deux groupes de joueurs s’y retrouvent et peuvent atteindre leurs objectifs en fonction de la manière dont ils gèrent leur budget.

Des différences entre le jeu avec et sans rebuy?

Il est évident que les joueurs jouent différemment quand ils ne craignent pas d’être éliminés après avoir perdu tous leurs jetons.

C’est particulièrement vrai quand le buy-in est faible. En fait, bon nombre de participants vont jouer en se donnant toutes les chances de gagner ou de toucher de l’argent… quel que soit le montant qu’il faudra débourser. Ces joueurs se ruent sur toutes les situations où ils ont une chance sur deux de doubler leur tapis ou de tout perdre. Il y en a qui saisissent toutes les occasions pour s’emparer du moindre jeton même s’ils y parviennent de la pire manière qui soit.

Pour les gens qui jouent surtout pour se distraire, dans les limites de leurs moyens, c’est une attitude compréhensible et raisonnable. Cependant, une telle attitude ne saurait être conseillée à un joueur sérieux, souhaitant arrondir ses fins de mois grâce au poker.

Si votre objectif est de tirer un profit substantiel avec un investissement limité, ces tournois avec rebuys sont faits pour vous. De nombreuses rooms en proposent, n’hésitez pas a consulter notre classement des meilleurs sites de poker en ligne.

Ceux qui émettent certaines réserves envers ces tournois car ils estiment qu’ils sont trop « sauvages » ne cherchent pas à tirer la meilleure valeur de leur argent. Ils cherchent plutôt à se faire plaisir et n’apprécient pas de jouer dans de telles parties. C’est un point de vue tout à fait légitime.

Comment jouer les tournois en rebuy?

Faut-il bluffer?

Au cours de la phase de rebuy, bluffer ne marchera pas contre quelqu’un qui aura un semblant de main et autant oublier tout de suite les mises fortes pour pousser un adversaire à quitter le coup. Souvenez-vous qu’effectuer une telle mise indique clairement qu’il y a là une occasion de jouer un pot important. Cela a plus de chances d’attirer des joueurs que de les dissuader.

Vous n’avez donc qu’une stratégie possible : jouer un poker solide.

Cependant, pendant la phase de rebuy, vous pouvez ouvrir les relances avec une main comme As Js puisque la seule personne que vous voulez écarter du coup est celle qui me bat.

Que faire si vous perdez tous vos jetons?

Cela dépend de plusieurs facteurs.

Quand la période de rebuy expire, appuyez-vous sur plusieurs éléments pour déterminer si vous prenez un « add-on ».

  • Les conditions des rebuys : Dans certains tournois, vous avez l’occasion d’effectuer un rebuy à un coût inférieur au buy-in du tournoi. Dans d’autres, vous toucherez plus de jetons pour un rebuy égal au buy-in d’origine. Si vous participez à une épreuve avec une telle structure, vous êtes obligé d’effectuer des rebuys et vous devez donc éviter ce genre de tournoi si cela vous pose problème.
  • La (future) souplesse de votre jeu : Est-ce que vous allez avoir assez de jetons après le rebuy? Si vous ne pouvez obtenir quarante fois la grosse blinde, laissez tomber (à moins que la valeur des jetons soit variable comme expliqué ci-dessus).
  • La composition de la table : La plupart du temps, ce n’est pas très important mais il peut arriver que vous vous retrouviez avec une table qui pose vraiment des problèmes car vous n’aurez pas assez de profondeur par rapport aux autres joueurs. N’hésitez pas à laisser tomber dans ce cas.

A la fin de la période de rebuy, la chose la plus importante à faire est de se préparer mentalement aux changements dans les manières de jouer.

Un joueur agressif peut jouer soudainement un poker très solide.

Partez donc du principe que le jeu va se resserrer, à moins que vous n’ayez un indice vous laissant supposer que cette personne n’a pas compris qu’il n’y avait plus de rebuy… Tant qu’il y en a, on peut récolter et perdre beaucoup d’argent en jouant comme un lunatique, mais dès que cette période est terminée, il vaut mieux redevenir sérieux.

Crédit Photo: World Poker Tour

Gérer la période de rebuy en tournois
5 (100%) 3 votes

Stratégie

Laisser un avis