Comment gérer les bad beats?

comment gérer les bad beat

On a beau être le joueur le plus méticuleux et talentueux du monde, il est impossible, un jour ou l’autre, de ne pas faire face à un bad beat. On parle de bad beat lorsque vous perdez avec une main sur laquelle vous aviez engagé beaucoup de jetons et où vos probabilités de gagner étaient énormes. En général, il intervient à la river, lorsque la dernière carte tournée change complètement la donne de manière inattendue.

Tous les joueurs de poker, professionnels ou amateurs, ont, un jour ou l’autre, été confronté à un bad beat. Vous trouverez ici quelques conseils donnés par Daniel Negreanu, pour gérer ce type de coups.

3 conseils pour faire face aux bad beat

Imaginez que vous avez un brelan d’as et votre adversaire n’a strictement rien si ce n’est 10-valet-dame-as, il lui faut donc un roi à la dernière carte pour obtenir une suite et battre votre brelan, et donc le roi tombe à la river.

Face à une telle avalanche de malchance, le risque est donc grand de se retrouver déstabilisé sur les mains suivantes et donc de perdre encore plus de jetons. Mais il existe des méthodes pour apprendre à bien gérer ces bad beats, et c’est Daniel Negreanu, le grand champion de poker, qui les donne dans une vidéo sur YouTube.

Le premier conseil donné par Negreanu est certainement le plus important, il consiste à accepter le résultat et à en tirer sa part de responsabilités. Certes, vous aviez 95% de chances de gagner le coup, mais ne l’avez-vous pas joué de manière trop passive? N’auriez-vous pas pu miser un peu plus pour sortir votre adversaire de la table plutôt que de prendre le risque de voir une dernière carte pour quelques jetons supplémentaires? Auriez-vous dû relancer avant même le flop pour vous garantir moins de présence avec vous au flop?

Si vous ne faites que blâmer la malchance ou la stupidité de votre adversaire qui aurait dû se coucher bien plus tôt, vous resterez dans un état d’esprit de frustration alors qu’il est important de reprendre le dessus, psychologiquement, après un bad beat.

Un autre conseil de Daniel Negreanu est beaucoup plus simple et visible. Juste après un bad beat, plutôt que de repenser à ce qui aurait dû se passer, fermez les yeux et retrouver votre calme et la sérénité nécessaires pour pouvoir être performant au poker. Utilisez des méthodes de relaxation est nécessaire. Cela vous permettra de baisser votre rythme cardiaque et de vous recentrer sur ce qui importe, à savoir la prochaine main.

Le dernier conseil consiste à analyser les étapes psychologiques qui vont suivre suite à ce bad beat. Il faut que vous vous analysiez, d’abord vos pensées afin de mettre des mots sur ce qui vient de se passer, puis il faut analyser ce que vous ressentez. Ici, vous passerez généralement de la tristesse à la colère. Enfin, il faudra aussi voir quels sont les effets physiques de ce bad beat sur votre corps. Avez-vous plus chaud? Tapotez-vous du pied et toutes autres conséquences directes de cette main? Une fois que vous êtes conscient de tout ce que vous ressentez, vous pouvez alors décider de changer tout cela et vous allez assumer ce bad beat.

Daniel Negreanu est considéré comme le plus grand joueur de tous les temps, mais même lui a expérimenté des bad beats, ce qui ne l’a pas empêché de remporter tant de tournois. Le bad beat est inévitable, mais il est toujours possible de rebondir. C’est la manière dont vous gérerez ce bad beat qui sera déterminante sur son influence sur le reste de votre partie.

Comment gérer les bad beats?
5 (100%) 1 vote

Stratégie

Laisser un avis